Avant-propos sur la gestion de la colère

La colère est toujours une mauvaise conseillère et constitue un obstacle pour notre discernement et notre développement personnel.
Nous ne pouvons prendre de bonnes décisions dans cet état, surtout s’il est chronique ou trop fréquent.

Dans cette partie relative à la gestion de la colère sont proposés des articles et des ressources les plus pertinentes afférentes à ce sujet comme par exemple :

coaching intégral permettant notamment de se maîtriser et de canaliser ses énergies vers le succès ;

ressources complètes pour optimiser le développement personnel et se maîtriser.

Aide à la gestion de la colère

La colère est une réaction émotionnelle courante dans la vie. Cela arrive à tout le monde, y compris vous. Mais quand la colère est si fréquente que même les choses les plus usuelles vous donnent envie de crier et de libérer tous les diable hors de votre bouche, il faut vous alarmer et faire quelque chose de toute urgence car cela ne facilitera vraiment pas le développement personnel.

Voici les choses que vous devriez reconnaître afin de vous aider à surmonter votre problème de gestion de la colère :

Une personne en colère est une personne haïe

Si vous ne voulez pas être auprès de gens en colère, comprenez qu’il en est de même pour les autres personnes qui ne veulent pas être en votre compagnie quand vous êtes en colère.
Ne présumez pas que les autres peuvent vous aider à comprendre chaque fois que vous êtes en colère.
Pensez-y de cette façon : les gens en colère sont souvent les personnes les plus évitées, car elles ne constituent une bonne et agréable relation et cela bien entendu est contre-productif en ce qui concerne le leadership.

La gestion de la colère montre qu’il y a beaucoup de choses dans ce monde qui sont hors de votre contrôle

Les gens pensent faire tout ce qu’ils veulent.
Donc, au moment où les personnes ne sont pas capables de contrôler quelque chose, elles ont tendance à se mettre en colère ou à exprimer une émotion en relation avec la colère.
Il y a des choses qui sont hors de votre contrôle.
Acceptez ce fait et les choses iront beaucoup mieux pour vous.

La vie n’est pas simple, alors ne perdez pas votre temps et votre énergie à essayer de changer cet état de fait ou de vous lamenter sur cette question – Tous ceux qui ont vécu avant vous ont souffert dans la vie d’une manière ou d’une autre.
Donc, si vous pensez que vous vous débarrasserez de cette « malédiction », alors, vous devez reconsidérer votre façon de voir les choses et vous investir dans la gestion de la colère.
La vie n’est pas censée être facile, comme beaucoup de gens l’admettent.
Donc, essayez de ne pas dépenser autant de votre temps à penser que les choses doivent être comme ceci ou comme cela. Avancez et soyez productifs.
Le mieux est bien entendu d’être conseillé et « guidé » par un expert reconnu dans le développement personnel pour maîtriser notamment les émotions parasites comme la colère comme ici :

comment se maîtriser et canaliser ses énergies vers la réussite et l’excellence.

Le choix de se mettre en colère dépend vraiment de vous

La colère est en soi indifférente. Vous êtes le seul responsable dans la manifestation d’une colère destructrice ou constructive (dans le sens de la façon d’utiliser l’énergie issue de celle-ci). Une fois que vous acceptez que vous êtes seul le capitaine de votre émotion, vous vous rendrez compte que la colère peut être gérée, après tout.

Se mettre en colère n’est pas toujours ce que vous souhaitez ; vous ne savez juste pas ce que serait votre réaction. – Il y a des cas qui mènent à la colère où, en fait, vous n’avez pas à être dans cet état du tout. Soyez conscient de vos émotions et prenez le contrôle de vous-même. De cette façon, vous pouvez vraiment dire si vous avez « besoin » d’être en colère ou pas.

Souriez beaucoup

Cela ne signifie pas que vous avez à rire de vos problèmes ; cela signifie seulement que vous avez besoin de sourire pour éviter la colère. Gardez le sourire et prenez les choses comme elles se présentent.

Arrêtez de vous plaindre

Vous ne pouvez pas penser et agir adéquatement si vous êtes toujours en train de vous plaindre de votre situation.
Et vous êtes plus susceptible de vous mettre en colère si vous vous plaignez toujours.
Arrêtez de vous plaindre et commencez à vivre.
Acceptez ce que vous avez et travaillez pour ce que vous voulez avoir.
Ne vous comparez pas à d’autres personnes.
Ceci ne fera que rendre pire le contexte pour vous et vous mettre en colère par jalousie mal placée.
Faites les choses et si elles échouent, apprenez de votre échec et ne vous mettez pas pas facilement et systématiquement en colère.
Assurez-vous que vous savez comment contrôler vos émotions et engagez-vous dans une gestion de la colère saine et bénéfique.
Ce sera le meilleur moyen d’éviter de la manifester inconsidérément et de façon dommageable et de stimuler votre propre développement personnel.

Stratégies de gestion de la colère : faire face à la colère de 3 façons

La colère incontrôlée constitue un adversaire redoutable du développement personnel.

Il existe trois méthodes de base sur la façon de composer avec la colère. On peut les exprimer par trois verbes : supprimer, exprimer et calmer.

La suppression de la colère signifie la tenir sous contrôle et la détourner vers une autre activité (transformer l’énergie de la colère). La colère peut conduire à des résultats et attitudes destructifs et en faisant autre chose, l’émotion est abaissée et l’activité devient constructive.

Exprimer la colère signifie la libérer d’une manière saine et non agressive. Comme il y a des gens qui ne peuvent pas maîtriser leur colère et la détourner vers un autre chemin, un autre terrain d’expression (nous parlons ici de l’énergie contenue dans la colère), l’exprimer devrait être le moyen le plus souhaitable, cependant, la colère ne doit pas conduire à blesser les autres et plus généralement à engendrer des conséquences fâcheuses et regrettables.

Calmer consiste à contrôler l’émotion de l’intérieur. Ce faisant, la réponse physiologique est abaissée aussi. Cela participe également d’une gestion du stress.

A partir de ces 3 solutions de base, plusieurs stratégies de gestion de la colère peuvent être dessinées. Voici quelques-unes de celles-ci :

– Gérez-la correctement

La colère peut conduire à de nombreux effets négatifs, y compris la frustration. Ce type est souvent la cause des problèmes. Les gens croient souvent que chaque problème a sa propre solution. Mais le fait est que ce n’est pas toujours le cas. Au lieu de désespérément tenter de trouver une solution au problème, concentrez-vous sur la façon de gérer la situation. Résoudre la colère ne fonctionnera pas si vous cherchez en permanence la solution. Commencez par la gérer correctement par la planification, l’organisation et la gestion de la situation de la bonne manière et le résultat sera meilleur.

– Relaxation

Se calmer de l’intérieur vous fournira une meilleure approche pour gérer la colère. Des moyens simples tels que la respiration et le fait d’imaginer des choses plus calmes fourniront efficacement une bonne façon de canaliser la colère et s’en libérer.

Voici des manières simples sur la façon d’accomplir tout ceci :

Détendez vos épaules. Elles ne doivent pas être contractées. Respirez à pleins poumons à partir de votre diaphragme. Répétez le processus tout en vous disant des phrases telles que «calme-toi» et «relax». Ne pensez pas trop à la cause de votre colère. Visualisez un endroit calme ou des expériences relaxantes.

Un exercice simple permettra également de détendre votre esprit et votre corps.

– Changer d’environnement

La monotonie peut parfois causer une irritation et la colère. C’est parce que la routine peut être associée à des tâches au travail, à la maison ou à l’école. Les lieux associés aux charges de travail peuvent aussi susciter la colère et l’irritation instantanée.

Pour faire face à la colère lié à ces facteurs, changer d’environnement peut être d’un grand secours et constituer un grand soulagement.
Des vacances ou des voyages hors de votre ville vous dépayseront et mettront de côté les pensées qui irritent et mettent en colère.
Réservez-vous un temps où vous pouvez aller ailleurs pour avoir la paix en vous-même.
Ce n’est pas nécessairement loin ; juste le fait de disposer d’un endroit paisible ou un court séjour où vous pouvez vous donner le temps de vous détendre.
Vous pouvez le faire sur votre propre espace de travail ou juste à côté.
L’essentiel est d’être en mesure d’éliminer l’irritation et la colère.

– Gestion de la colère par l’humour

L’humour peut permettre de desserrer vos nerfs tendus et même ceux des autres personnes. L’humour vous permettra de réduire la tension que vous ressentez.

– Reconstruction de la pensée

Beaucoup de colère s’exprime, s’extériorise en jurant, en utilisant des mots offensants ou toute expression qui peut exprimer ce que les personnes énervées ressentent.
Ces personnes, la plupart du temps, échouent à voir de façon constructive qu’il existe encore une chance (dans le cas où la source de la colère est l’échec).
Le truc est que, dans le but de voir qu’il y a bien d’autres façons possibles de gérer votre colère, vous devez changer votre façon de penser et la manière dont vous regardez les choses.

Cela vous aidera à libérer votre colère de façon plus constructive et à aller dans le sens et promouvoir le développement personnel grâce à :

gestion de la colère - développement personnel

Gestion de la colère pour en identifier les signes

Dans cet article, nous nous concentrerons sur un aspect crucial du développement personnel qui est donné aux personnes qui essaient d’apprendre la gestion de la colère, c’est-à-dire connaître et identifier ses signes.

Identifier les signes de la colère vous donne beaucoup d’avantages. La pensée positive constitue une aide précieuse afin de considérer les événements sur un angle plus patient et positif.

Identifier les signes de la colère vous donne beaucoup d’avantages. La pensée positive constitue une aide précieuse afin de considérer les événements sur un angle plus patient et positif.

Le premier est une conscience ouverte que vous êtes en colère.
Le deuxième consiste en savoir quand contrôler votre colère une fois que vous avez identifié qu’elle était en train de se manifester.
Le troisième est de vous empêcher de regretter les conséquences d’un débordement incontrôlé de colère… et beaucoup plus.

Voici les signes :

Rougeur du visage – Une intense émotion apportée par la colère provoque une circulation sanguine au-delà de la normale.

Le résultat est un rougissement du visage.

C’est un signe clair que vous êtes sur le mauvais chemin.

Contrôlez cela en conservant votre sang-froid. Ne vous laissez pas emporter par vos émotions.

Les personnes en colère ont tendance à devenir fortes.
Utilisez cette force à d’autres activités plus productives au lieu de devenir des personnes destructives.

Il s’agit d’une facette non négligeable dans le développement personnel.

La tension s’accumule sur le corps – La colère entraîne les muscles à se contracter et à devenir tendus.

Ce signe se produit généralement pour tout le monde et donc, la colère peut être facilement identifiée.

Restez détendu.

Relâchez vos muscles.

Abaissez vos épaules et secouez votre corps. Gardez votre sang-froid en respirant lentement et profondément.

De telles attitudes de gestion de la colère vous aideront à relâcher la tension notamment musculaire et nerveuse.

Mains crispées – La meilleure manifestation que la tension s’accumule dans le corps réside dans vos mains.

Il a été mentionné que lorsqu’une personne se met en colère, elle éprouve généralement une contraction des muscles.

Et les endroits mêmes où vous pouvez voir la preuve de cette situation sont vos mains. Des mains crispées en constituent un signe clair.

Ce que vous devez faire est de vous détendre et vous relaxer. Ne stimulez pas la raison de votre colère. Au lieu de cela, assurez-vous que vous prenez le contrôle de vous-même par une saine gestion de la colère.

Dents serrées – Mis à part les mains, vous pouvez remarquer que vos mâchoires se resserrent lorsque vous êtes en colère.

Puisque vous ne pouvez jamais résoudre un accès de colère avec plus de colère encore, essayez de vous détendre et peu à peu, tentez d’éteindre la colère en vous jusqu’à ce que vous y parveniez sans causer de dommages à vous-même et à d’autres personnes.

Ton plus haut de la voix – Les gens en colère ont tendance à augmenter le niveau de leur  voix de façon significative.

Et cela arrive, que vous en soyez clairement conscient ou que vous ne le sachiez pas. Le contraire de ceci représente le silence.

Les deux sont destinés à intimider les autres et cela n’est pas sain pour vous et le sujet ou l’objet de votre colère.

Pour tous ces signes, il y a une chose qui est commune : ils sont tous contrôlables. Il ne dépend que de votre volonté de les contrôler.

Si vous pensez que vous êtes vraiment en colère, essayez de vous contrôler et persuadez-vous vous-même de vous calmer. Inspirez profondément et expirez complètement. La respiration aide à se détendre.

« Si vous êtes en colère, essayez de compter à partir de un à dix. » Croyez-le ou non, cette technique fonctionne réellement. Mais si vous n’étiez pas en mesure de vous relâcher lorsque vous atteignez le numéro dix, essayez de compter plus.

Le point important consiste en ce que se contrôler soi-même permet de garder sa colère hors de manifestation. Pensez aux conséquences et prenez des décisions et des actions concrètes, efficaces et mesurables dans le cadre de votre développement personnel.
Et quoi de mieux à ce propos de se plonger dans des ressources reconnues pour leur expertise et leur efficience comme ci-dessous :

comment orienter ses énergies et émotions à l’aide d’une démarche de développement personnel maîtrisé.